Notice

Espacement | Phénomène par lequel une parole individuelle ou collective laisse la place à du silence ou de l'absence. Écart qui témoigne d'une interruption accidentelle, de l'indexation de la parole à un événement extérieur, ou bien s'apparente à une stratégie rhétorique pour découper, asseoir et fortifier son discours.

Nous dialoguons, je vous laisse parler, vous me laissez répondre : c'est la manifestation la plus évidente de l'espacement dû à l’alternance de locuteurs dans l’échange de paroles, comme dans cette conversation téléphonique. Mais l'espacement est d'abord un phénomène et bien souvent une ressource qui intervient dans le flux d'une parole : on cherche un mot, on rappelle une idée, on ponctue sa phrase, on a un trou. L’on aurait tendance à minimiser la créativité et la richesse de l’espacement à ne lui associer qu’une notion négative de «silence» ou pire, de «vide» : l’espacement est aussi, bien souvent, ce qui est dit.

Pauses

L'espacement est un agent structurant de la parole magistrale. Les pauses d'Anne Fagot-Largeault dans un cours au Collège de France ponctuent et mettent en relief certains énoncés, tout comme ceux de Jacques Vergès dans sa plaidoirie au procès de Klaus Barbie. Le poète Henri Chopin découpe sa parole en de très courts segments et, dans ce sermon catholique, c'est la régularité des espacements qui cadence la parole et témoigne de la volonté de clarté du prêtre (écouter aussi Tu es mon autre). On retrouve ce découpage formel de la parole quand elle est subordonnée à la lecture d'une déclaration de l'entre-deux-tours, ou dans ce poème de Claude Royet-Journoud lu par l'auteur dans lequel l'espacement est un équivalent de l'espace blanc laissé sur la page.

Ainsi que le rapporte ce journaliste, la pause peut être un outil de dramatisation médiatique, comme les découpes appuyées de Dominique de Villepin en marge du procès Clearstream. De même, on peut apprécier les silences qui en disent long de Jacques Lacan en 1972 à l'université libre de Louvain ; également les pauses du sénateur américain Robert Byrd dans une intervention contre le dressage des chiens de combat en 2007.

Les espacements de plus en plus allongés donnent toute l'ampleur séductrice nécessaire à la parole d'un hypnotiseur : de façon tout à fait similaire, ils appuient l'impression d'intimité et de confiance recherchée par Laurie Anderson dans cet extrait du disque Big Science.

Étirements

On peut idéaliser une parole qui ne connaîtrait dans son flux aucun heurt. Mais si l'espacement est souvent remarquable, c'est en tant qu'il produit un écart par rapport à une norme.
Il est le temps de la réflexion quand la question de Jean-Pierre Léaud est un peu vache, quand celle de Raphaël Enthoven est "tellement bonne", quand le journaliste qui interroge Michel Foucault cherche à le déstabiliser, ou bien quand Juliette Binoche met à mal la norme de l'entretien et joue des limites du mutisme (écouter aussi Ah, un paysan! et C'est quelqu'un qui euhm).

Il est étirement, marquant le temps de la remémoration, dans cet extrait d'un récit d'une séance d'hypnose, ou quand l'acteur Grégoire Monsaingeon décrit sa partition d'actions dans une pièce de théâtre. Cette remémoration peut entraîner de vives émotions, lesquelles imposent un certain étirement comme on l’entend chez Myke Tyson lorsqu’il évoque son mentor Cus d'Amato. 

On peut également entendre des espacements quand la parole dépend d'un événement extérieur. Pour le poète Klaus Groh qui compte des gouttes qui tombent, pour Georges Perec qui décrit simplement ce qui passe dans la rue, pour ce reporter radio pendant la prise de Bagdad en 2003. Pour ces bergers, c'est la durée de l'écho qui conditionne la fréquence d'appel d'une vallée à l'autre ; ici le temps de tirer des consonnes et des voyelles, ou là une manière de réguler une annonce destinée aux flux des usagers d’une gare. 

Le surgissement d'un événement peut provoquer un espacement dans la parole, comme l'expérimente Roland Barthes dans cet extrait d'un cours au Collège de France. On peut l’entendre aussi dans ce face à faceavec le peuple de Bucarest en colère  le 21 décembre 1989. Parfois l'événement est d'ordre pathologique et fait du silence la matière même d'un dialogue entre une fille et sa mère frappée d'Alzheimer. À l'inverse, il peut être un moyen de rétablissement de la parole comme dans ce témoignage enregistré par un locuteur aphasique. Ou encore, une ressource dans l'activité d'apprentissage de la lecture.

Ces deux notions de pause et d’étirement ne sont bien sûr pas exclusives l’une à l’autre. On peut à la fois instaurer un certain cadre esthétique à l’énonciation tout en étant manifestement contraint par un cadre extérieur, on aura pu l’entendre avec l’extrait de Roland Barthes au Collège de France ou encore avec ce témoin de l’accident à la centrale nucléaire de Fukushima qui commente la gravité de l’événement en faisant une revue de presse.

Loin de constituer uniquement une marque normée pour réguler le flux de la parole, l’espacement est ainsi partie prenante de celle-ci en tant qu’action que ce soit aux bien faits de cette régulation, ou à des fins moins physiologique que sociales ou dramatiques.

Index
  • 100 drops

    Klaus Groh, extrait du poème sonore Voooxing Poooêtre, 1982.

  • Ah, un paysan!

    Robert Cabé, entretien extrait du film Cultures et Biodiversité dans le Massif Pyrénéen de Ralph Mahfoud et Thierry Boutonnier, 2013. 

  • All systems are ready

    Lancement d'une fusée H-2A, Japon, 2014.

  • Alo !

    Extrait du dernier discours de Nicolaz Ceauşescu, Televiziunea Românã, 1989.

  • Are you guys in trouble ?

    Scène familiale, extrait d'une vidéo postée sur YouTube, 2014.

  • Au moment de commencer

    Roland Barthes, extrait du cours Comment vivre ensemble, Collège de France, 1976-1977.

  • Barbaric !

    Senator Robert Byrd, extrait d'une intervention au Sénat des États-Unis, 2007.

  • Becoming receptive

    Extrait d'un disque d'hypnose, source inconnue.

  • Bonne nouvelle

    Extrait d'un sermon catholique, extrait de l'émission La Messe, France Culture, 2009.

  • C'est quelqu'un qui euhm

    Ariane Dubillard à propos de son père, France Culture, 2013.

  • Ça c'est un sourire

    Conversation dans un hôpital, extrait d'un enregistrement d'Esther Salmona, 2008.

  • Ça smoke Heaven ?

    Extrait d'une partie de Counter strike global offensive, jeu vidéo en ligne, 2018.

  • Ce soir c'est riz poulet

    Pacific sound 3003, vidéo postée sur YouTube, 2014.

  • Chicken or beef

    Soundcheck de micro avant un concert du groupe Five Finger Death Punch, Casper, WY, 2012.

  • Commence the fuel dump

    Conversation entre un contrôleur aérien et un pilote, 1998.

  • Consonne, voyelle

    Extrait du jeu télévisé Des chiffres et des lettres, Antenne 2, 1972.

  • C’est de l’Éluard

    Jean-Marie Royer et Geoges Pompidou, extrait d’une conférence de presse, ORTF, 1969.

  • D'accord

    Conversation téléphonique, 2019

  • Dad it's going under

    Dialogue entre une adolescente et son père sur un bateau, vidéo postée sur YouTube, 2012.

  • Des silences médiatiques

    Extrait de l'émission Les Pieds sur Terre, France Culture, 2010.

  • Enfin quand même

    Message laissé sur un répondeur téléphonique, 2015.

  • Et il y en a partout

    Extrait de Faites entrer l’accusé, 2008

  • Faut pas me troubler

    Gilles Deleuze, extrait d'un cours à l'Université de Paris VIII-Vincennes, 1981.

  • Hooo !

    Appel de bergers, extrait de Le berger, la stagiaire et les moutons de Robin Hunzinger, Arte Radio, 2005.

  • I wanted you

    Laurie Anderson, extrait du disque Big Science, 1982.

  • I was a young boy

    Mike Tyson, extrait du film Tyson de James Toback, 2008.

  • Kombirkorm atsivest ?

    Conversation téléphonique entre un animateur radio et une prostituée, radio lituanienne, 2014.

  • L'arrivée du crabe mystique

    Nicolas Couturier, extrait d'un récit d'hypnose, enregistrement de Joris Lacoste, 2005.

  • L'éblouissement

    Apprentissage de la lecture, extrait de l'émission Les Pieds sur Terre, France Culture, 2010.

  • L'otage d'aucun clan

    Ségolène Royal, extrait de la déclaration après le premier tour de l'élection présidentielle, 2007.

  • La balle ou la tasse

    Dialogue entre une neuro-psychologue et sa patiente, extrait du documentaire Voyage au centre du cerveau, France Culture, 2018.

  • La fonction du père

    Maud Mannoni, extrait du film Quartier Lacan d'Emil Weiss, 2001

  • La mort

    Jacques Lacan, extrait d'une conférence à l'université de Louvain, 1972.

  • La musique

    Anne Fagot-Largeault, extrait du cours au Collège de France, 2009.

  • La question est tellement bonne

    Raphaël Enthoven et Michael Edwards, extrait de l'émission Les Nouveaux chemins de la connaissance, 2009.

  • Le carrefour Mabillon

    Georges Perec, extrait de l'essai radiophonique Tentative de description de choses vues au carrefour Mabillon le 19 mai 1978, France Culture, 1978.

  • Le personnage de Anna

    Juliette Binoche et Michel Boujout, extrait de l'émission Cinéma cinémas, Antenne 2, 1986.

  • Le petit bidon

    Christophe Tarkos, Le petit bidon, Centre Pompidou,1999.

  • Le rôle d'Annenkov

    Grégoire Monsaingeon, extrait d'un enregistrement de Joris Lacoste et Jeanne Revel, 2005.

  • Les outils

    Claude Royet-Journoud, extrait d'une lecture de Théorie des prépositions au cipM (Marseille), 2008.

  • Les silences sont parlants, hein

    Patricia Martin, Jean-Marc Four, Pierrick Bolnau, Cyril Grasiani, extrait du 7-9 du week end, France Inter, 2014.

  • Mme Von Almen ?

    Zouc, extrait du sketch Le Téléphone, 1977.

  • My dear friend Ted

    Senator Robert Byrd, extrait d'une déclaration au Sénat des États-Unis, 2008.

  • Paris presse Le Monde

    Scène dans une gare, enregistrement personnel, 2013.

  • Que lo siento mucho

    Entretien avec un terroriste repenti de l’ETA, 2015. 

  • Réactionnaire

    Jean-Pierre Léaud et Elsa Leroy, extrait du film Masculin, féminin de Jean-Luc Godard, 1966.

  • Reverse reverb

    Extrait d'un tutorial sur le logiciel Live, YouTube, 2009.

  • Saboter l'État

    Michel Foucault, extrait de l'émission Autoportrait, Radio Canada, 1971.

  • Something very wrong with me

    Joel Burns, intervention au conseil municipal de Fort Worth City, 2010.

  • Soyons ensemble les derniers

    Hubert Wulfranc, réaction à l’attaque terroriste de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, 2016. 

  • Tiens bon ma puce

    Message posté sur YouTube, 2014.

  • Tous les matins

    Michel Prades, extrait de la pièce sonore Mmmmmmmm de Boris Achour, 2000.

  • Tu es mon autre

    Extrait d'une vidéo postée sur Youtube, année inconnue.

  • Un croc de boucher

    Dominique de Villepin, extrait d'une déclaration à la presse en marge du procès Clearstream, 2009.

  • Un problema

    Chiara Gallerani, extrait d'une conversation téléphonique, enregistrement de Joris Lacoste, 2012.

  • X’emozzjoni

    Joseph Muscat, extrait d'un discours de campagne électorale, Malte, 2017

  • You're trying to eat me, hey?

    Négociations entre un homme et un coyote, extrait d'une vidéo postée sur YouTube, 2008.

Hooo !

Appel de bergers, extrait de Le berger, la stagiaire et les moutons de Robin Hunzinger, Arte Radio, 2005.

Faut pas me troubler

Gilles Deleuze, extrait d'un cours à l'Université de Paris VIII-Vincennes, 1981.

Des silences médiatiques

Extrait de l'émission Les Pieds sur Terre, France Culture, 2010.

Consonne, voyelle

Extrait du jeu télévisé Des chiffres et des lettres, Antenne 2, 1972.

C'est quelqu'un qui euhm

Ariane Dubillard à propos de son père, France Culture, 2013.

Becoming receptive

Extrait d'un disque d'hypnose, source inconnue.

Au moment de commencer

Roland Barthes, extrait du cours Comment vivre ensemble, Collège de France, 1976-1977.

Alo !

Extrait du dernier discours de Nicolaz Ceauşescu, Televiziunea Românã, 1989.

Enfin quand même

Message laissé sur un répondeur téléphonique, 2015.

En colère comme Jésus

Père Boulad, extrait d'un sermon, 2014.